Superwise, un studio à connaître

English version available here.

 

Cindy Ianniciello, designer graphique et fondatrice de l’entreprise Superwise, travaille régulièrement avec Kotmo en jouant une partie indispensable dans la création des produits innovants,  élégants et éco-responsables.  Ici, elle nous explique plus en détails son rôle comme designer graphique. De plus, elle nous partage ses idées en ce qui concerne la position actuelle des femmes dans les entreprises.

 

 

Quelle genre de client et de mandat avez-vous ?

© Superwise

Présentement, j’ai beaucoup de clients dans le domaine de la restauration et de l’hospitalité.  J’ai aussi déjà travaillé avec différents hôtels. Je fonctionne surtout par bouche à oreilles. Beaucoup de mes nouveaux clients sont des références d’anciens, ce qui est un bon indicateur pour moi puisque ça signifie qu’ils ont apprécié mon travail.

 

Pouvez-vous m’expliquer votre processus de création du début à la fin ?

Avec Kotmo, j’offre principalement mes services de découpe de vinyles. C’est cependant un service que j’offre en parallèle à mes clients. Comme j’accompagne plusieurs types de clients, le processus dépend vraiment du domaine. La plupart du temps, le client a une idée de ce qu’il souhaite. Je demande donc de me faire parvenir des images de références ou d’inspirations afin de bien comprendre ses attentes et pour me guider dans la création. Parfois, il arrive que le client soit moins précis sur ses besoins et le résultat qu’il souhaite obtenir. C’est donc de ma responsabilité de lui poser les bonnes questions pour orienter les démarches suivantes. Suite à ce questionnement, je serai en mesure de lui présenter 2 à 3 options possibles, suite à quoi, il fera son choix final.

 

Où vous voyez-vous dans dix ans?

Mon objectif est d’avoir un studio de design graphique et de stratégies visuelles composée d’une équipe d’environ 7-8 personnes qualifiées. Je souhaite que le studio soit actif dans l’univers de la publicité. J’ai déjà travaillée dans ce domaine. C’est un marché très large qui nécessite souvent de grosses équipes. C’est pour cette raison que j’utiliserai le design graphique pour y faire mon entrée, puisque c’est ma spécialité.

 

Y a-t-il un domaine que vous auriez voulu explorer si vous n’aviez pas commencé le graphisme?

© Superwise

En fait, je n’ai pas débuté ma carrière en graphisme. J’ai commencé en arts appliqués. Mon programme était surtout concentré sur l’art contemporain. J’ai évolué tranquillement vers le design graphique. Je faisais, entre autres, des catalogues d’expositions. Je pense avoir déjà exploré un autre domaine d’intérêt de cette façon.  Peut-être y retournerai-je un jour ? Les arts appliqués m’intéressent encore beaucoup.

 

 

Est-ce que vous pensez que votre domaine de travail est accessible autant aux hommes qu’aux femmes?

En 2018, je pense que oui.  Il y a beaucoup de studio de design graphique fondé par des femmes.  Évidemment, il n’y en a pas autant que par des hommes, mais je suis d’accord de dire qu’il y a une bonne accessibilité. Ce n’est pas parfait. Bien sûr, on souhaite atteindre l’égalité, mais je pense qu’aujourd’hui, en design graphique, c’est beaucoup mieux que dans d’autres domaines.

 

Quelles sont les qualités indispensables d’un bon leader selon vous ?  

Je pense qu’il faut être fonceur, ne pas avoir peur de prendre les risques. En même tant, je trouve que pour être un leader d’équipe, il est important d’avoir des qualités de rassembleur.  Il faut être comme un « coach ». Ce n’est pas tant d’avoir un talent spécifique dans un domaine précis, mais plutôt de coacher les gens autour de toi et de les motiver à être meilleurs.

 

Quelles sont vos rôles modèles en terme de femmes d’affaires indépendantes et inspirantes?

Une femme que j’admire beaucoup c’est Paula Scher. C’est une designer graphique vraiment connue.  Elle a évolué dans le monde du design graphique quand c’était encore beaucoup la place des hommes. Elle est maintenant partenaire de Pentagram.  Je pense qu’elle est vraiment exceptionnelle parce qu’elle a réussi dans un monde occupé par les hommes. Sinon, j’apprécie beaucoup Phyllis Lambert, une grande architecte. Elle aussi a évolué dans un monde où les hommes étaient omniprésents.  Elle a travaillé très fort pour faire valoir ses convictions et ainsi encourager le logement social.

The following two tabs change content below.

Imogen Swift

Derniers articles parImogen Swift (voir tous)