Quand le branding s‘adapte à l’ère du développement durable

Les défis de l’écoconception 
La production locale et la mise en valeur du processus de fabrication sont au cœur de la mission de l’organisation. Kotmo souhaite éduquer son public cible, en mettant de l’avant tous les collaborateurs qui se cachent derrière la production d’un objet. Révolutionner la perception des articles promotionnels grâce à son modèle d’affaires, devient sa lutte première. Elle se positionne comme une entreprise éco-responsable, grâce à son choix de matériaux qui seront soit durables, certifiés, recyclés ou compostables, ainsi que sa certification Bcorp qui atteste le tout. Tous les fournisseurs se voient également dans l’obligation de réduire le plus possible leur emballage lors de la livraison. Les clients doivent ainsi accepter à leur tour de recevoir leurs produits neufs, dans un emballage recyclé et parfois perçu comme étant usé, en reconnaissant les bénéfices écologique de ce choix.

L’image de marque comme outil d’impact positif
Se moderniser ne veut pas seulement dire de changer son branding, cela signifie aussi de revoir toutes ses pratiques afin qu’elles concordent avec les valeurs prônées. Sa nouvelle image de marque est restaurée par le studio de design Superwise à Montréal. Pour débuter, Kotmo choisi de changer sa typographie pour une réalisation faite par une entreprise locale, FEED. Lors de son impression, l’écriture s’alterne entre un style contour et rempli, pour minimiser le plus possible l’utilisation de l’encre. Afin de propager une influence positive, l’entreprise divulgue ses valeurs au travers de plusieurs outils de communication. 

L’écoconception jusqu’au packaging
Chaque design du nouveau branding, a été conçu afin de réduire la production de matière. C’est pourquoi Kotmo débute d’abord, par changer ses cartons explicatifs du produit, par un papier ensemencé, pouvant être utilisé pour faire pousser des semences. Toutes ses cartes d’affaires sont par la suite remplacées par un papier fait à partir de coton recyclé et imprimé en letterpress, avec une encre récupérée. Chaque boîte d’expédition est imprimée avec un design minimaliste sur un corrugué non-blanchi et l’objet est utilisé de manière optimale. Le ruban adhésif a aussi été modifié par une bande en kraft, activée par l’eau, ce qui lui permet d’être recyclable. Même le papier bulle a été banni pour laisser place à un rouleau de carton d’emballage recyclable, étant tout aussi efficace pour protéger les objets. Pour conclure, suite à la finalisation d’un projet, le client reçoit par courriel un rapport, personnalisé à l’entreprise, pour expliquer tous les impacts positifs au plan social, économique et environnemental que son choix a engendré.

 

L’entreprise québécoise, fondée depuis maintenant 4 ans, continue de croître et ne perd espoir à influencer cette industrie pour le moment très polluante. Instaurée dans le B2B, elle aspire à développer de nouvelles stratégies pour s’exprimer aux grands joueurs du monde des affaires.

Direction de création : Celine Juppeau, Cindy Couture

Consultante au design graphique : Superwise – Cindy Ianniciello

Coordination et design web : Charlotte Centeno

Direction vidéo : CC Lab – Émilie Delorme 

Impression : L’abricot & LICO imprimeur 

Matières premières : Papier St-Armand & Botanical Paperworks 

Typographie : Wigrum par Studio FEED 

Développeur web : Annexe solutions