La certification B Corp, une finalité ?

Entrevue avec Catherine Ouellet-Dupuis, directrice des Affaires juridiques et Gouvernance chez GSoft.

L’accréditation demande un travail d’analyse et de filtrage très précis. Ce processus peut prendre jusqu’à des mois, voire des années, dépendamment de l’ampleur de l’entreprise et de ses valeurs instaurées. Plus vous vous préparez d’avance et réussissez à accumuler de l’information sur vos pratiques, plus votre résultat sera fidèle à votre rendement global.

GSoft, une entreprise québécoise en technologie, a été mise sur pied il y a près de 13 ans, par Simon de Baene, Guillaume Roy et Sébastien Leduc. Leurs produits sont désormais utilisés dans plus de 100 pays. Ils mettent de l’avant la mission de révolutionner le monde au travail en mettant l’humain et l’intelligence humaine au coeur des organisations. C’est donc depuis l’automne 2018 que l’entreprise se lance dans le processus de certification B Corporation.

« Les technologies doivent libérer l’être humain et non l’envahir »
(GSoft)