La pensée design – Point de vue de Céline, la fondatrice

Le 16 mai dernier, j’étais invitée sur un panel pour parler de l’Art dans des modèles d’affaires avec Christina Zeidler, Chief Alchemist & Artistic Director, Gladstone Hotel, Dave Bedini, Editor in Chief & President, West End Phoenix et Sarah Dougall, Founder & CEO, Made You Look.

Notre conversation sur l’intégration des artistes et des designers m’a fait réfléchir sur ma vision du design. C’est ce que je vous partage dans cet article.

Le design n’est pas le produit final

Lorsqu’on parle de design, on pense au produit final. Combien de fois entend t-on “ ceci est un objet design”. Selon moi, le design n’est pas une finalité. C’est un processus créatif qui raconte une histoire. L’histoire du produit est bien plus intéressante et importante. Nous allons souvent nous arrêter à l’objet, sa fonction, son utilité, sa beauté. Bien que celles-ci soient importantes, elles restent subjectives. Le processus, lui, est objectif.

Le processus de création

Le moment de création est précieux pour le designer. On recherche des idées, on dessine, on fait des maquettes et on recommence. A cette étape, notre esprit est totalement ouvert à l’inconnu. On explore des formes, des matériaux, des textures, des fonctionnalités et des processus de fabrication. Il faut laisser la créativité s’exprimer pour nous amener vers des pistes que nous n’aurions pas explorer. Durant ce processus, il ne faut pas hésiter à changer d’échelle, du dessin 2D à la maquette 3D.

Ce processus de création ne s’arrête pas après l’idéation, il faut le garder tout au long du processus afin d’assurer la durabilité et la réussite de l’objet final. C’est pour cela que la fabrication est tout autant importante.

Lorsqu’on passe à la fabrication, il y a toujours des surprises, des découvertes et des défis. Il faut garder l’esprit ouvert et ne pas être bloqué sur son idée d’origine. La matière peut avoir des réactions inattendues – en fonction de sa texture, son épaisseur, sa composition. Il faut la tester, la faire travailler et surtout être patient pour voir sa durabilité. Un processus de design questionne la fabrication pour qu’en court de route, la solution s’ajuste afin d’offrir le meilleur produit à notre client.

 

Si ce processus de création n’est pas appliqué à la phase de fabrication, on risque de se retrouver avec des objets qui ne répondent pas au besoin des consommateurs et surtout qui ne sont pas durable. Voici une petite anecdote qui démontre bien mon propos:

Un de nos clients a préféré choisir un objet similaire à celui qu’on lui proposait, fait en Chine et moins cher. Quelques semaines après avoir reçu l’objet, celui se décomposait. Cela prouve bien que le processus de design a toute sa place dans la conception d’un produit, et permet de tester toutes les étapes de fabrication d’un objet. La démarche d’essai/erreurs permet ainsi de valider la viabilité d’un produit.

L’exploration des solutions, tant dans la conceptualisation que la fabrication, est infini, c’est pour cela que le cadre dans lequel nous créons est primordial pour créer l’objet.

Le cadre de la création

Le cadre de création nous permet de connaître le cahier des charges, l’importance des critères dans lequel notre objet va se créer. Ces critères nous permettent de définir l’audience à qui on s’adresse, à qui allons-nous vendre l’objet, les critères de durabilité etc. Lors de la conférence de C2 le 24 mai, j’ai assisté à un atelier “ Le design centré sur l’humain”. C’est ce qu’on a exploré, comment l’humain, ses habitudes de consommation, son cadre de vie, ses moyens, doivent être au centre du cadre de réflexion du design.

L’histoire à raconter

Le design c’est une histoire, de l’idéation au résultat final. Cette histoire est unique à chaque designer. L’importance de raconter ce processus permet de divulguer un message et de vulgariser le métier de designer au grand public. En diffusant cette histoire on raconte un processus de création et de découverte. Le résultat est subjectif, l’histoire elle est objective.

 

Je vous laisserais sur cette phrase et cet article passionnant sur le design:

Il y a des objets design impeccables, et certains sont clairement mauvais. Mais il y a beaucoup de nuances. Je veux que les gens sachent qu’ils doivent penser non seulement à la forme, la fonction et le prix, mais aussi à la façon dont l’objet a été fabriqué, où il a été fabriqué, qui était derrière, comment il va mourir, où il est va être utilisé, et où cela va se terminer. L’histoire derrière les objets est aussi fascinante qu’un film.

Paola Antonelli, senior curator of architecture & design and director of R&D at The MOMA

https://www.linkedin.com/pulse/without-design-innovation-doesnt-happen-conversation-kirkpatrick/

 

 

Convaincu par le pouvoir du design? Contactez-nous pour élaborer votre projet ensemble! 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

The following two tabs change content below.

Sienna Zampino

Graduated in arts, Sienna is convinced of the power of words. She creates, imagines and writes articles to promote more responsible business practices.